L'ALERTE AUX POPULATIONS

  • PRINCIPES D'ORGANISATION :

L’alerte aux populations est une mesure exceptionnelle dont l’efficacité repose sur une connaissance préalable des risques particuliers auxquels les populations sont exposées.

L’alerte est diffusée par un ensemble d’outils permettant d’alerter la population de la survenance d’une crise grâce aux sirènes, aux médias, aux réseaux sociaux ou encore.


D’autres outils permettent également de diffuser de l’information ou d’alerter la population comme les panneaux à messages variables des communes, des autoroutes, etc.

Le premier volet est l’alerte des populations qui consiste à diffuser un signal destiné à avertir les individus d'un danger imminent ou qu’un évènement grave, en train de produire ses effets et susceptible de porter atteinte à leur intégrité physique. Il se compose de deux codes distincts :

Le Signal National d'Alerte (SNA) :

Variation du signal sur trois cycles successifs d'une durée de 1 minute et 41 secondes ;

Le signal de fin d'alerte :

Signal continu de 30 secondes.


La diffusion de ces signaux repose sur un réseau d’environ 5 300 sirènes permettant, de jour comme de nuit, d'attirer rapidement l'attention des populations pour les appeler à réagir.

Des essais de ce réseau se déroulent le premier mercredi de chaque mois, à midi. Ils permettent à la population d’être capable d’identifier clairement le signal.

Lors de ces essais mensuels, le signal émis est une variation sur un seul cycle de 1 minute et 41 secondes, pour ne pas être confondu avec le SNA.

 

Par ailleurs, lorsqu’il existe des risques particuliers (Chimiques, radioactifs...) et afin de prévenir les populations concernées, des systèmes d’alerte adaptés sont mis en place afin de pouvoir diffuser un signal.

Le déclenchement du SNA appelle une réaction immédiate de la population afin d’assurer sa mise à l’abri, son information ainsi que son confinement ou son évacuation.

Le deuxième volet est l’information qui est primordial pour que les populations adoptent les comportements de sauvegarde adéquats. Le ministère peut compter sur des acteurs majeurs et particulièrement connectés pour prévenir la population si la situation l’exige.

Les messages d’alerte et de prévention du ministère sont diffusés de façon prioritaire sur Twitter, Facebook et Google mais aussi par certains canaux de communication de la RATP, Vinci autoroutes, Radio-France et France Télévisions. Parallèlement, le ministère de l’intérieur invite l’ensemble des utilisateurs de Twitter à chacun s’abonner et activer les notifications du compte @Beauvau_alerte qui permet à d’être notifié sur son téléphone en cas d’évènement grave :

                       

                       @Beauvau_alerte

Facebook offre la possibilité au ministère de l’intérieur de communiquer via un dispositif de communication lié à son outil « Safety Check ». Cette fonctionnalité se déclenche lorsqu’un évènement met en danger la population et permet aux utilisateurs de Facebook d’indiquer à leurs proches qu’ils se trouvent en sécurité. Les messages du ministère trouvent une visibilité rapide et forte.

                       Safety check

De son côté, Google relaie sur le moteur de recherche, au travers de son outil « Posts on Google », les messages du ministère pour les utilisateurs effectuant des recherches dans la zone impacté ou lorsque les mots clés tapés par un utilisateur sont en rapport avec l’évènement en cours (Attentat, ouragan, fusillade, lieu,..).

                       Post on Google

Enfin, les sociétés RATP, Vinci autoroutes, France Télévisions et Radio France relaient aussi via leurs applications, réseaux sociaux ou panneaux d’information les messages du ministère si la situation l’exige.

Ces dispositifs s’ajoutent à ceux déjà existants : Les prises de parole des autorités ainsi que les messages d’alerte et de prévention sur les comptes Twitter et des pages Facebook de la place Beauvau, des préfectures et des différentes directions du ministère de l’intérieur.

 

 

  • CONDUITE A TENIR :

La population doit être sensibilisée aux bons comportements en amont afin d’avoir la réaction adaptée dès le déclenchement du signal national d’alerte et jusqu’au signal de fin d’alerte. Ainsi, « toute personne concourt par son comportement à la sécurité civile » conformément à l’article L721-1 du code de la sécurité intérieure.

Les comportements de sauvegarde sont les suivants :

  • Se mettre en sécurité, rejoindre sans délai un bâtiment ;

  • S’informer sur France Bleu, France Info, radios locales, France Télévisions, les sites et comptes des réseaux sociaux du gouvernement, du ministère de l’intérieur et des préfectures ;

  • Respectez les consignes des autorités et en fonction du type de risque, il peut être demandé de se confiner ou d’évacuer.

Pour se confiner, il convient :

  • De fermer les portes et fenêtres ;

  • De calfeutrer les portes, les fenêtres et les bouches d’aération ;

  • D’arrêter les systèmes de ventilation ou de climatisation.

En cas d’évacuation, emportez votre kit d’urgence préparé à l’avance.

Dans tous les cas :

  • Restez en sécurité et n’allez pas chercher vos enfants à l’école car ils y sont protégés par leurs enseignants ;

  • Ne téléphonez qu’en cas d’urgence vitale pour laisser les réseaux disponibles pour les services de secours.

 

Pour en savoir plus et compléter votre kit :

http://www.interieur.gouv.fr/Alerte/Alerte-ORSEC

http://www.gouvernement.fr/risques

FNEDS

Association loi 1901

N° SIRET : 488 822 297

Siège social :

54 Rue Jean Baptiste Pigalle
75009 Paris

Retour haut de page
  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle

© 2019 par Fabien JOFFRAUD. Créé avec Wix.com